Chez l'habitante

On peut dire que j'ai bien été reçu. Ils appellent ça la « teranga ». Mots clefs : rencontre femme africaine, femme black cherche.

femme black cherche pouletDès le premier jour elle a tué un poulet pour moi. Le pauvre. Poulet-bicyclette... Elle l'a cuisiné avec des oignons et du citron, yassa, à la sénégalaise. C'était bon. Tout était bon d'ailleurs. Pas que la cuisine.

J'y ai passé trois jours formidables. Loin de tout, pas de réseau, même pas d'électricité d'ailleurs. Juste la vraie vie. Nourri, logé, sucé...Merci. Merci beaucoup.

Je serais bien resté, ma chérie. Et à vrai dire, je ne sais même pas pourquoi je n'ai pas eu le courage de rester. Si, je sais en fait mais je peux pas le raconter, là. Je ne peux pas revenir parce que je t'ai blessée, que j'ai plus trop appelé, et que je ne suis pas revenu. Tu m'avais offert tes 19 ans. Le tiers de mon âge. Bébé, on n'est pas toujours complètement maitre de son destin. Mais un autre viendra. Et ça me fera mal.

Si vous avez aimé ces photos, les vôtres sont aussi les bienvenues. Vous pouvez les envoyer, par email ou par wetransfer.com, à :

 

femme black cherche femme black cherche femme black cherche femme black cherche femme black cherche femme black cherche femme black cherche femme black cherche femme black cherche femme black cherche femme black cherche

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Aucune annexe



À voir également


Real Time Web Analytics